En affrètement aéronautique, le Fret est actuellement au centre de toute mobilisation d’équipes.
Si nos lecteurs étaient habitués à voir sur nos pages les plus beaux avions civils et les plus puissants jets, nous pensons qu’ils puissent trouver un intérêt non négligeable à, s’informer sur ces avions cargo, dont la conception et les performances sont tout, sauf anodines au regard de notre passion.

Aujourd’hui, nous évoquerons un aéronef inconnu majoritairement du public mais qui offre un condensé de ce que les ingénieurs en aéronautique sont capables de produire de plus “efficient”, grâce à un équilibre fascinant entre les problématiques actuelles à résoudre et les enjeux que nous nous devons d’évaluer avec précision.

C’est donc l’avionneur Airbus qui est mis à l’honneur ici et son aéronef A330-200 F (F pour freighter, cargo).Avec 650 avions en service, il offre 30% de volume en plus que n’importe lequel appareil de sa classe.

3 termes synthétisent sa compétitivité : Fiabilité, Flexibilité et rentabilité.

Une fiabilité d’exploitation quand Airbus affirme qu’elle atteint 99,6% après avoir assuré 400 heures de vol par mois en novembre 2016.
Ceci couplé au système aux instruments (ILS) de radio-navigation pour une approche de précision des atterrissages selon la catégorie III autorisée, surtout lors de conditions météorologiques difficiles.

Une flexibilité prodigieuse grâce à une grande capacité modulable de Fret pour charger jusqu’à 23 palettes ou 26 conteneurs, et en ayant la possibilité de moduler les deux possibilités. Mais les compagnies peuvent opter également pour une version “combo” leur permettant de moduler l’avion en mode “passager”.

Ainsi, ce système de changement de cargaison polyvalent offre une meilleure rentabilité avec des coûts d’exploitation inférieurs de 35% par tonne en comparaison de gros chargeurs avec des options similaires, en exploitant les charges.

Pour conclure, il nous faut évoquer l’effort d’ingénierie étendu pour limiter grandement l’émission de bruits et de CO2 émis.

S’il devait exister une solution rapide, économique et malléable aux problèmes de transport de fret, l’Airbus A330-200F est évidemment une des solutions.

Crédit photos :
Créative common 2.0
The very first Airbus A330-200F freighter. Caught at Memphis International Airport (MEM). Probably visiting FedEx.
Date 26 février 2010, 18:54
Source Airbus A330-200F
Auteur Ken Mist from Brampton, Canada