De tout temps, l’homme s’est surpassé par le biais de son imagination, de son ambition, des épreuves qu’il devait surmonter. L’histoire nous enseigne que ces victoires existent et il est parfois bon de se les remémorer. Quel plus bel exemple que celui de l’odyssée du DC-3, bi-moteur à hélice transcontinental peut-on proposer aujourd’hui ?
Cet article est à la mémoire de ces inventeurs, ingénieurs, mécaniciens, pilotes mais aussi des héros qu’il a transporté pour nous redonner la liberté.
Particularités :
– Depuis le 25 juin 1936, le DC-3 est toujours en service, soit 84 ans. Ce chiffre résume à lui seul tous les superlatifs que nous pourrions lui donner
– A l’origine, le nom de cet avion mythique était DST pour Douglas Sleeper Transport car le président de la compagnie American Airlines, M. C.R SMITH, demanda à M. Donald DOUGLAS de réaliser un appareil transcontinental dérivé du DC-2, plus grand et plus luxueux. Il était équipé de 14 couchettes et pouvait transporter également 21 passagers.
– Quelques mois avant le D-DAY, la production du C-47 (la version militarisée) était de deux unités par heure !
– Le DC-3 et C-47 reçut plusieurs surnoms: Dakota dans le commonwealth, les équipages lui donnèrent, à son image, le nom d’Albatros “Gooney bird”, cet oiseau de mer qui possède le record de la plus grande envergure entre tous les oiseaux actuels, rendant son envol difficile mais lui offrant une aisance pour planer et être porté sur de longues distances.
– Autonomie : 3420 km
– Vitesse maximale de 370 km/h à 2600 m, 333 km/h en vitesse de croisière.
– Lissounov Li-2 est le nom donné en URSS au DC-3 produit sous licence, mis en service en avril 1943. Contrairement au C-47, les portes d’accès sont situées à droite du fuselage.
– En février 1938, les japonais achetèrent également une licence pour produire le DC-3 qui devint le Showa L2D. Il n’en resta que peu d’exemplaires, la majeure partie de ces avions furent passer au pilon par les américains après la guerre.
 
Eternel, modulable, au service de tous les besoins, renversant à lui seul de nombreux défis, le Douglas DC-3 est tout simplement devenu l’archétype de l’avion de ligne moderne. Aujourd’hui, il s’adapte encore, les moteurs à piston ayant été remplacés par des turbines. Il devient alors le témoin privilégié de cette histoire de l’aéronautique qui forge notre passion commune et le socle de toutes nos espérances ! 

Crédit photo :

Description

MSN 16604 LN. 33352 DOUGLAS C-47B-35-DK / DC3 CHALAIR LFPM AIRPORT Parisairlegend

Ex 44-77020 USAF / KN655 ROYAL AIR FORCE / 1000 and 12965 ROYAL CANADIAN AIR FORCE / C-GGJH and C-GSCC AIR MANITOBA /F-GIAZ F-GIDK

Date

Source

F-AZOX DC3 CHALAIR PARIS AIR LEGEND 2018

Author

ERIC SALARD from PARIS, FRANCE
Camera location 48° 36′ 40.26″ N, 2° 40′ 20.1″ E