Pilote d’avion de tourisme, de ligne, de jets privés, d’hélicoptères, dans l’aviation civile ou militaire, des métiers qui font rêver depuis plus de cent ans. 

Selon le Point (article du 8 octobre 2019), “le monde aura besoin de 98 000 nouveaux pilotes d’avions d’affaires d’ici 2038 pour faire face à la demande croissante” et de “5.000 pilotes supplémentaires chaque année pour s’assurer que ces avions ne restent pas cloués au sol.” comme l’indique aussi The Independant. (article du 7 octobre 2019).
Les carrières de pilotes de ligne sont, en effet, très convoitées mais nous nous apercevons qu’il y a une pénurie en nombre de pilotes de jets privés ces derniers temps qui immobilise nombre d’avions et donc des missions non honorées.
Pourtant, la vie de pilotes de jets privées est trépidante à plus d’un titre, à la fois renouvelée et changeante, sans cesse originale, bornée cependant par la gestion de la préparation des vols notamment les prévisions météorologiques, la vérification de l’état de l’appareil et des équipements de sécurité.

                                                        photo libre de droit : Photo by Blake Guidry on Unsplash

C’est aussi être toujours prêt à partir en préparant soigneusement son “Crew Bag” (licence de vol, médical, passeport, visa, livret de vaccinations) et sa valise personnelle en adéquation avec la destination prévue…
Ce sont des paysages uniques, des senteurs, des rencontres humaines, des miles et des miles accumulés à travers les années et pourtant, toujours le même plaisir : celui de voler et d’avoir, dans ses compétences, la responsabilité de ses passagers et du personnel de bord.

Remplir leur mission tels des orfèvres de l’organisation et assurer la sécurité des passagers, voilà le job d’un pilote d’avion.

photo libre de droit by Patrick Tomasso on Unsplash

La gestion du temps de repos entre deux vols est primordiale : les pilotes doivent faire preuve d’une grande résistance physique et mentale compte tenu du décalage horaire et du manque de sommeil.      
S’affranchir du temps pour gagner des contrées exotiques et lointaines, tout simplement voyager ou prendre un plaisir incommensurable en planant sur des mers de nuages, la poésie liée à ce métier de l’aéronautique donne souvent naissance à cette vocation dans l’esprit des jeunes gens.

Des heures et des heures de vols à accumuler pour pouvoir obtenir son bureau dans les airs… le jeu en vaut bien la chandelle…

crédits photos : Artheau Aviation