“XL AIRWAYS, 30 millions de passagers, transportés en toute sécurité depuis 1995, la compagnie la moins chère de France.

570 employés  en France, un drame social. Ses employés s’y dévouaient corps et âmes. La compagnie n’a pas, comme l’explique son dirigeant, trouvé de repreneur face une situation très concurrentielle et de plus en plus intenable et insoutenable.

Aigle Azur, XL Airways, Thomas Cook, Adria Airways, l’hémorragie s’étend, c’est un avenir qui s’obscurcit celui du modèle de transport aérien français. Pourtant les compagnies se battent.

Thomas Cook, 600 000 voyageurs touchés. Le plus vieux voyagiste du monde a échoué à trouver les fonds nécessaires à sa survie, faisant craindre le pire pour les 22 000 employés du pionnier des voyages groupés. Mais ce dépôt de bilan pose aussi un problème de taille pour les quelques 600 000 touristes actuellement à l’étranger, et pour ceux qui avaient payé à l’avance un voyage avec Thomas Cook.

Comment retrouver une compétitivité et pérenniser le devenir de nos entreprises ?

Les problématiques structurelles de coût et les charges sociales qui pèsent sur nos compagnies en France ne sont tout simplement pas applicables aux compagnies étrangères et aucun mécanisme ne vient contre balancer cet état de fait.

Les compagnies françaises ne cessent de perdre des parts de marché, passant de 63% à 41% sur le marché intérieur en 20 ans et croulent sous le poids de la fiscalité, des taxes et des charges sociales.

L’Europe qui devrait représenter une Union, une cohésion, n’est plus qu’un territoire ouvert à la concurrence féroce, sans harmonisation fiscale.

Les salariés de l’aérien français ne sont pas protégés et ce sont 100 000 salariés français qui sont exposés à une concurrence internationale. On nous propose en urgence, tardivement, du curatif alors que nous devrions pouvoir anticiper, être préventif.

Et demain que restera-t-il ?

Ce sont tous les emplois indirects, la compétitivité du secteur du transport aéronautique français, les voyageurs qui se retrouveront impactés…

Quelle solution pour les clients aujourd’hui ?

Un numéro d’urgence (01 45 05 40 81) a été mis en place pour les voyageurs français actuellement en vacances s’ils rencontrent « des difficultés dans la poursuite de leur séjour ou pour leur retour en France » : « Nous ferons le maximum pour assister les clients, en lien étroit avec les différentes organisations professionnelles ainsi que le Ministère des Affaires Étrangères ».

Toutes nos pensées vont vers toutes ces compagnies, tous leurs employés et tous leurs voyageurs. ”

L’équipe d’Artheau Aviation