Description du produit

Présentation générale:

Le Fokker F100 est un biréacteur court courrier (2 500 km d’autonomie à la charge maxi) d’une centaine de places fabriqué par Fokker.
Il est connu pour générer des coûts opérationnels bas ce qui fait de cet appareil un avion très compétitif dans sa catégorie. Économique et pratiquement seul sur le marché des court-courriers de 100 places, cet avion fut un best-seller à la fin des années 1980.

En août 2006, 229 Fokker 100 étaient encore en service et intégrés à la flotte de 47 compagnies aériennes à travers le monde.

Cependant, les améliorations apportées aux Boeing 737 et Airbus A319 affectèrent les ventes de ce modèle. La production s’est arrêtée en 1997 avec, au total, 283 unités livrées.

Caractéristiques commerciales:

Plus grand que les autres Fokker, le modèle 100 peut accueillir jusqu’à 109 personnes à bord. L’intérieur est configuré de manière classique de part et d’autre d’un couloir central et deux offices installés à l’avant et à l’arrière de l’appareil permettent le service de boissons et de collations chaudes ou froides au cours des vols moyen-courriers. Le Fokker 100 est équipé d’un cockpit disposant de nombreux écrans cathodiques (on parle aussi de « glasscockpit », en anglais).

Caractéristiques techniques:

Le modèle F100 a été annoncé en 1983 comme le remplaçant du populaire, mais dépassé, Fokker F28 Fellowship. La principale différence portait sur le fuselage, plus long. La capacité d’emport augmentait ainsi de 65 (pour le F28) à 107 passagers. L’avionique de dernière génération permet des atterrissages automatiques tous temps et une gestion optimale de son profil de vol (économie de carburant). Le pilote a toutefois la possibilité de le piloter manuellement en cas de panne des systèmes automatiques.

Une version réaménagée « VIP » est maintenant disponible avec une charge marchande très diminuée et une autonomie pouvant aller jusqu’à 6 000 km. En août 2006, 229 Fokker 100 étaient encore en service et intégrés à la flotte de 47 compagnies aériennes à travers le monde.