Description du produit

Présentation générale:

Le Falcon 900 est un avion d’affaires triréacteur de la gamme Mystère-Falcon du constructeur français Dassault Aviation. Les utilisateurs étant satisait du Falcon 50, ces derniers souhaitent une version plus grande de cet appareil. Ce projet est confié au bureau d’études de Mérignac et commence en 1982. Annoncé en 1983 durant le Salon du Bourget, ce nouvel avion dérivé du triréacteur Falcon 50 avait pour objectif de proposer sur le marché un avion intercontinental avec une cabine beaucoup plus vaste pour améliorer son confort.

Caractéristiques commerciales:

Le Falcon 900 propose une capacité de 12 à 14 passagers contre 8 passagers pour le Falcon 50. Le premier vol se déroula le 21 septembre 1984 depuis l’aéroport Bordeaux-Mérignac. L’avion obtint son certificat de navigabilité de la DGAC le 14 mars 1986, et il obtint  le 21 mars 1986 sa certification de la Federal Aviation Administration.

Même si le Falcon 900 ressemble fortement au Falcon 50, il présente de nombreuses innovations. Le fuselage est plus long et plus large, augmentant considérablement le confort intérieur. Il remporte d’ailleurs immédiatement un grand succès auprès de la clientèle des avions d’affaires. Un total de 160 Falcon 900 et 900 B ont été livrés à travers le monde. La version Falcon 900EX est commercialisée depuis 1996. Cet appreil offre alors un voyage confortable, pour une longue distance sans escale, et pouvant se poser sur différents terrains.

Caractéristiques techniques:

Le Falcon 900 est équipé d’une avionique numérique. La conception et la fabrication assistées par ordinateur, utilisant le système CATIA développé par Dassault Systèmes, permettent de créer, de mettre au point puis de fabriquer, avec une précision exemplaire, les formes aérodynamiques et les structures de l’appareil.

Plusieurs versions se sont succédé (900A, 900B, 900Ex, 900C), permettant chacune à leur tour d’augmenter la distance franchissable, et d’améliorer l’avionique. Grâce à ces modifications, l’appareil a maintenant une distance frnachissable de 4500 milles marins. De plus, les modifications du train d’atterrissage permettent l’utilisation de terrains sommaires pour permettre des atterrissages sur des aéroports certifiés catégorie II. Au total, avec toutes ces versions, 315 appareils ont été vendu.