Description du produit

Présentation générale:

Le CRJ700 est un avion de ligne biréacteur du constructeur canadien Bombardier. Sa conception a débuté en 1995, et le programme a officiellement été lancé en janvier 1997. Son vol inaugural a eu lieu en mai 1999, et l’appareil a été livré en janvier 2001 à Brit Air / Air France. Il existe en deux séries différentes, la série 701 et la série 705. La volonté du constructeur canadien est d’offrir une cabine plus spacieuse, dans un appareil plus rapide et puissant.

Caractéristiques commerciales:

Le CRJ700, série 701 est une version dérivée du CRJ200, puisqu’ils ont la même configuration, seulement le CRJ700 offre une capacité de 70 passagers. Le CRJ700, série 705 est un appareil dérivé du CRJ900 qui offre une capacité de 75 sièges, proposant une configuration avec 10 sièges en première classe. Il est le seul à proposer cette configuration. Il a été annoncé en mars 2005. Il existe de plus une version Extended Range (ER) ayant une autonomie plus importante, ce qui permet d’effectuer un affrètement sur une plus longue distance. Le nombre de passagers varie par conséquent de 66 à 78 selon la configuration de l’appareil.

Caractéristiques techniques:

Le CRJ700 présente un nouveau type d’aile avec des becs de bord, ainsi qu’un fuselage allongé et légèrement élargi. Il mesure 32,3 mètres de long, avec une envergure de 23,2 mètres.  Il dispose également d’un plancher surbaissé. Initialement équipé de deux moteurs General Electric CF34-8C1, ils sont aujourd’hui équipés du modèle CF34-8C5. Ces nouveaux moteurs sont essentiellement une amélioration des moteurs précédents. La plupart des compagnies aériennes ont remplacé les anciens moteurs avec le modèle plus récent.

La vitesse maximale du CRJ700 est de 876 km/h, à une altitude maximale de 12 497 m. D’après sa charge utile, le CRJ-700 peut parcourir jusqu’à 3 620 km avec les moteurs d’origine. Les nouveaux moteurs permettent de parcourir jusqu’à 4 660 km. Grâce à cela, l’utilisation de ce type d’appareils est tout à fait légitime pour de l’affrètement inter-Europe, sans utilité de s’arrêter pour effectuer un fuel stop.