Description du produit

Présentation générale:

En 1977, Mitsubishi Heavy Industries a lancé le développement d’un petit biréacteur destiné à compléter vers le haut la gamme de ses avions d’affaire MU-2. La première évocation du jet Beechjet 400A a eu lieu en 1985, après que la compagnie ai acheté le design du jet Diamond II executive du constructeur japonais Mitsubishi, qui devait lui servir de base. L’année suivante la production est annoncée et le nom de l’appareil dévoilé, il sera d’abord le Beechjet 400 puis 400A.

Devenu Raytheon 400 Beechjet en 1994 avec la création de Raytheon Aircraft Compagny, le Beechjet devint un produit Hawker à partir de 2002.

Caractéristiques commerciales:

Grâce à des amélioration de conception, notamment l’utilisation de matériaux insonorisant et le nouvel emplacement des moteurs, l’intérieur du Beechjet 400A s’en trouve changé. En effet, la cabine du Beechjet 400A est plus agréable et plus calme. Spacieuse et bien agencée, elle est conçue pour pouvoir accueillir jusqu’à 8 passagers, dans des sièges larges et pivotants. Elle dispose d’une zone de rangement pour les rafraîchissements et d’un espace bagage plus important.

Cet appareil est un monoplan à aile basse cantilever doté d’un fuselage pressurisé et d’un train tricycle escamotable. Dessinée par ordinateur, la voilure en flèche offre un allongement de 7,5 pour un dièdre positif de 2,5° et est dotée d’un profil supercritique MAC510 pour minimiser la trainée. Sa structure repose sur deux longerons en U, situés à 15 et 60 % des cordes et recevant des nervures boulonnées sur les semelles supérieures.

Caractéristiques techniques:

Le Beechjet 400A est un avion biréacteur d’affaires, pour deux pilotes, construit sur la base du Jet Diamond II. Ses principales améliorations sont le repositionnement du réservoir central pour agrandir la cabine et l’utilisation d’une avionique Collins Pro Line 4.  Grâce à ce système, l’appareil devient le premier jet de sa catégorie a être certifié avec un programme aussi avancé. Au vu de ces performances il n’est pas étonnant que cet avion ai aussi servi dans l’aviation militaire, sous le nom de T-1A Jayhawk.