Description du produit

Présentation générale:

Le Beechcraft 1900 Beechliner est un avion à turbopropulseurs construit et commercialisé par Raytheon dont le premier vol a eu lieu en 1982. La version initiale « A » n’a été produite qu’en 3 exemplaires, par contre la version « D », produite depuis 1991, connait un beau succès. A ce jour 450 exemplaires sont produits.

Caractéristiques commerciales:

Principalement utilisé pour des vols régionaux le Beechcraft 1900 marque sa différence avec les autres avions de sa catégorie en offrant à ses passagers une hauteur sous plafond très confortable et qui permet de se tenir debout. Cette hauteur permet à une hôtesse d’être présente sur le vol et d’effectuer un service, dans ce cas de figure 18 passagers au lieu de 19 embarqueront afin de lui laisser un siège pour le décollage et l’atterrissage.

Les 19 sièges de ce mono-couloir ne peuvent pas faire de jaloux, car chacun d’eux est à la fois une place fenêtre et couloir. De plus ils disposent du même confort que leurs homologues construits pour les gros-porteurs, ce qui rassure les passagers, peut habitués à voyager dans des appareils de cette taille.

On notera que la configuration de cet appareil permet aux passagers de voir ce qu’il se passe dans le cockpit, car il n’y a pas de porte entre ce dernier et la cabine.

Caractéristiques techniques:

Les moteurs de l’appareil sont de fabrication Pratt & Whitney et ils permettent une vitesse de croisière de 500km/h pour une autonomie maximale de 1 600 km pour les premières versions et 2 700 km pour le Beech 1900D. A sa sortie, cet avion a été reconnu pour son efficacité et acheté en assez grand nombre par les compagnies.

Malheureusement l’arrivée des jets régionaux impacte durablement le marché des avions à hélices. Leurs réacteurs sont, certes, plus rapides mais font passer, à tort, les avions à hélices comme des machines peu fiables.

Néanmoins on observe depuis quelques années un regain d’intérêt pour les avions à hélices, chez les compagnies aériennes régionales. Cela est dû à leur faible gourmandise en kérosène, ce qui peut représenter une économie non négligeable tant pour la compagnie que pour le passager, qui verra le prix de son billet diminuer. Les avions à hélices restent plus lents que les avions à réacteurs, mais cette donnée est secondaire car ils opèrent sur des trajets d’environ 500 km, ce sont donc des vols très courts de toute façon.